CRIQUETOT-L’ESNEVAL. La municipalité, les sapeurs-pompiers et la société musicale ont célébré la Sainte-Barbe et la Sainte-Cécile.

Comme chaque année, samedi, la municipalité, les sapeurs-pompiers et la société musicale ont fêté la Sainte-Barbe et la Sainte-Cécile. La cérémonie a débuté au centre de secours en présence des autorités civiles et militaires, des porte-drapeaux, du docteur Bertrand Lefrançois, de Florence Durande conseillère départementale, d’élus du canton. Après la levée des couleurs, le commandant Franck Omont représentant le directeur départemental du Service d’Incendie et de Secours de la Seine-Maritime, le capitaine Lionel Lemesle ancien chef de centre de Criquetot, l’adjudant chef Baptiste Thierry, le maire Alain Fleuret ont effectué le passage en revue des troupes.

 

 

Puis il a été procédé à la remise des galons.

Remise des galons :

Par arrêté du Président du SDIS 76, ont été promus :

  • L’adjudant-chef Franck Lemesle promu au grade de lieutenant honoraire, l’adjudant-chef Mathieu Dodelin promu au grade de lieutenant, le sergent-chef Thomas Bloquel promu au grade d’adjudant, le sergent Mickaël Leroy au grade de sergent-chef, le sergent Nicolas Dodelin au grade de sergent-chef, le caporal Aurélien Morenval au grade de caporal-chef.
  • Promus au grade de 1ère classe : le sapeur Vincent Lecoq, le sapeur Paul Valin et le sapeur Mattéo Thierry.

Un dévouement au quotidien

La cérémonie s’est poursuivie par la célébration de l’office religieux par le père Didier Roquigny avant de se rendre devant le monument aux morts pour déposer deux gerbes et rendre hommage aux sapeurs-pompiers morts en service commandés au cours de l’année, le caporal Frédéric Thomas, le sapeur 1ère classe Bertrand Pime, le sapeur 1ère classe Nathanaël Josselin, le caporal-chef Simon Cartanaz, le sergent Jessy Eve, l’adjudant Fabien Brouillet, le pilote Franck Chesneau et le capitaine Guillaume Massias. A l’issue, l’assemblée s’est retrouvé à la mairie. Après avoir exprimé son plaisir de fêter les deux patronnes, le maire Alain Fleuret a réitéré qu’il était fort agréable et valorisant de mettre en exergue les personnes qui, à leur manière, s’investissent dans la durée à la vie associative de la localité. « Dans l’imaginaire collectif, nous lions les sapeurs-pompiers à l’esprit de camaraderie. Cet esprit de corps qui est le vôtre témoigne de l’attachement à vos missions et à vos valeurs qui demeurent fondamentales. Etre pompier, c’est bannir tout esprit d’individualisme. Cet état d’esprit fait figure d’exemple notamment pour les plus jeunes » L’édile a poursuivi en soulignant qu’on ne devenait pas sapeurs-pompiers par hasard, qu’on le devenait par vocation « parce qu’on a, en soi, l’envie de servir. Ce don de soir devient une vertu obligatoire. Elle vous pousse à aller au bout de vos missions et parfois au-delà.Nous élus, et vous sapeurs-pompiers, avons en commun la volonté et le devoir d’agir pour que les mots solidarité, dévouement, dialogue, écoute, échange, action ne soient jamais vides de sens » L’élu a répété qu’il était très important et qu’il y restait très attaché, qu’une commune comme Criquetot puisse conserver ses pompiers. « Le maillage territorial des centres principaux et secondaires contribue à diffuser une culture de sécurité au sein des nos populations. Cette sécurité est l’affaire de tous. Il faut encourager le volontariat. Il joue le rôle-clé au service de la cohésion et du lien social. A Criquetot, nous avons la chance de posséder un centre exemplaire, un centre ouvert à la population, aux jeunes, aux écoles, composé de femmes et d’hommes qui n’hésitent pas à mettre leur disponibilité de tous les instants au service des Criquetotaises et Criquetotais. Avant de conclure, le maire a renouvelé ses vives et sincères félicitations aux récipiendaires, remercié toutes et tous de leur engagement sans limite de civisme, de professionnalisme, les familles et les proches qui les accompagnent dans leur sacerdoce. « Une mention particulière pour Franck qui après 25 années de service, a été promu au grade de lieutenant honoraire. Merci à toi pour toutes ces années de présence »

Sainte-Cécile

Le maire s’est ensuite adressé aux musiciens, la société musicale dont on vient de fêter les 140 ans. Il a souhaité rappeler simplement mais avec ferveur ce que l’harmonie représentait au sein d’une collectivité. « Une harmonie présente à nos manifestations patriotiques, culturelles et festives, une harmonie qui se professionnalise de plus en plus, certes par des stages de formations mais aussi par un travail assidu qui demande de la part de toutes un gros investissement personnel, une harmonie qui se produit plusieurs fois dans l’année par la mise en place de merveilleux concerts, qui s’inscrit dans la continuité au travers de son école de musique, une harmonie dont la direction est assurée par un brillant trio, compétent, qui sait, par son sens culturel prononcé, motiver de façon déterminante et permanente les soixante-huit participants. Un grand merci à toutes et à tous du travail accompli avec une résultat que nous avons pu, une fois de plus, apprécier ce soir ». Puis chacun a été invité à partager le verre de l’amitié.

Le Côte d’Albâtre

Share

Source: New feed2