CRIQUETOT-L’ESNEVAL. Rythmes endiablés, parade des chars, fête foraine et feu d’artifice musical, la fête patronale a enchanté petits et grands.

Jeudi le centre de la commune a été particulièrement animé avec la fête patronale organisée par le comité des fêtes. Si la grisaille et le vent du matin pouvaient apporter quelques craintes de pluie, finalement le corso fleuri s’est déroulé sous le soleil. Une journée festive qui aura peut-être perturbé les grasses matinées de certains avec un réveil en fanfare dès 6h30. Puis comme il est de tradition, le matin, rassemblement des autorités devant la mairie suivi de l’office religieux avec la participation de la société musicale et des sapeurs-pompiers.

 

 

A l’issue, l’assemblée s’est recueilli devant le monument aux morts avant de partager le verre de l’amitié. Lors de son allocution, le maire Alain Fleuret a souligné que c’était un grand plaisir de se retrouver tous réunis pour fêter la Sainte Patronne de la commune, que cette fête du 15 août ne s’écrivait pas, qu’elle se faisait et qu’elle se vivait. « C’est un moment de liesse populaire, c’est aussi le rendez-vous de la population, des familles et des amis, une occasion où nous pouvons échanger, communiquer et surtout remercier ». L’édile a rappelé que le bénévolat était un élément primordial dans la dynamique d’un village. « Il maintient un tissu social indispensable dans nos communes rurales. Il est important de l’encourager sans cesse et de l’aider à se développer ». L’élu a exprimé toute sa gratitude, sa reconnaissance à toutes les personnes qui d’une façon directe ou indirecte, apportent leur contribution à la réussite de cette grande journée, remerciant les acteurs principaux, l’équipe du comité des fêtes, l’association ARIRE, les amis de Criquetot, la société musicale, les sapeurs-pompiers, la gendarmerie et les agents communaux qui n’ont pas ménagé leurs efforts sans oublier les abbés Tassel et Roquigny pour la belle cérémonie en l’honneur de Notre-Dame-de l’Assomption. L’après-midi, place aux réjouissances. Histoire de faire patienter et de mettre dans l’ambiance le public venu très nombreux, petit concert de l’harmonie musicale pendant que le corso se mettait en place. Annonciateurs des chars, les vendeurs de confettis étaient sollicités par petits et grands, et les batailles de confettis n’ont pas tardé. Les premières notes de musique celte du groupe « The Jocks de Nesle » se faisaient entendre quand survint une magnifique voiture de pompiers (amis de Criquetot) avec à son bord de jeunes pompiers qui à défaut d’arroser le public, se faisaient une joie de lancer des confettis, suivi par un superbe hélicoptère prêt à s’envoler (Amis de Criquetot), puis par le char des magiciens (Fauville). Intervalle musical avec la fanfare des rues, les Pampanas d’Amiens et leur mascotte bien sympathique « Pampanous » un petit ourson qui aimait danser, invitant le public à en faire autant. Changement de décor avec le cirque, séquence souvenirs avec l’ile aux enfants (tous deux de Fauville). La parade s’est poursuivie sous les sonorités des cuivres, percussions et xylophones du Show Band Blues Océane qui précédait le char de l’ARIRE, un énorme gâteau d’anniversaire. Le cortège se refermait avec le show Bobbin’s de Gournay-en-Bray et le camp indien (Amis de Criquetot) accompagné des danseurs de country de « White Bird ». La fête n’était pas terminée pour autant, direction la fête foraine avec ses manèges où petits et grands ont investi les manèges et autres attractions, s’offrant quelques sensations fortes sans oublier bien sur le plaisir des croustillons, gaufres, sucettes qui vont de pair avec la foire. Cette journée de liesse s’est achevée par la retraite aux flambeaux et un superbe feu d’artifice musical. Nul doute cette journée a été une réussite, a fait le bonheur du public. Une belle récompense pour les organisateurs et tous ceux qui s’investissent. Rendez-vous l’année prochaine.

Le Côte d’Albâtre

Share

Source: New feed