CRIQUETOT-L’ESNEVAL. Après un lifting complet, la salle des fêtes renait et ne manque pas de panache.

Samedi, le grand jour était arrivé. Celui de l’inauguration de la salle des fêtes après des mois de travaux de rénovation tant à l’extérieur quà l’intérieur. Un projet ambitieux mené à bien. Une métamorphose réussi pour cette salle qui malgré ses beaux volumes se faisait vieillissante, voire un peu tristounette. Aujourd’hui avec ses murs blancs, ses larges ouvertures, sa scène relookée… elle est baignée de lumière, affiche un modernisme aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur avec ses nouvelles façades remis au goût du jour, des contours de fenêtres en zinc, des portes d’entrée de facture moderne…

 

 

Entouré de Charles Revet sénateur, Stéphanie Kerbarh députée, Agnès Canayer sénatrice, Florent Saint-Martin 1er vice-président de la communauté urbaine, Florence Durande conseillère départementale, le maire Alain Fleuret a inauguré officiellement la salle. Puis en présence de nombreuses personnalités parmi lesquels Daniel Fidelin 2e vice-président de la communauté urbaine, Hubert Dejean de la Batie 9e vice-président de la communauté urbaine, des maires du canton, du capitaine David Demarly commandant de la communauté de brigades, du capitaine Milan chef de corps des sapeurs-pompiers de Criquetot, des pères Philippe Tassel et Didier Roquigny, des membres du conseil municipal, de représentants des associations, le maire Alain Fleuret a prononcé son discours dans lequel il a évoqué l’histoire de la salle des fêtes (salle qui date des années 64/65). « Entre le projet de cette lourde rénovation, la décision du conseil municipal, les études, le montage financier, les recherches de subventions, les nombreux aléas liés aux travaux et l’aboutissement de ce que nous avons aujourd’hui, il s’est écoulé cinq ans. C’est la consécration d’un projet qui nous tenait à cœur depuis plusieurs années ». L’édile n’a pas caché que ce projet a donné à l’équipe municipale l’occasion de prendre conscience du poids et de la complexité des normes de sécurité. « Mais ne boudons pas notre plaisir, cette salle est belle. Un bel ensemble avec une façade d’entrée tendance qui s’intègre dans le paysage environnant ». L’élu a poursuivi par un état des lieux, un hall d’accueil lumineux, une grande salle de spectacle chaleureuse, avec de nouvelles ouvertures, équipée d’une vidéo projection professionnelle ultra-moderne, d’une sonorisation, d’un système double-flux, d’une scène entièrement relookée avec un éclairage professionnel et théâtral, le tout complété par une tisanerie et ou un endroit traiteur pour ne pas dire cuisine. L’isolation est conséquente tant sur le plan vitrage qu’au niveau des murs extérieurs et du plafond. Sur le plan phonique, la salle des fêtes satisfait scrupuleusement aux normes actuelles. Alain Fleuret a souligné que cette salle répondait aux différents types d’utilisation, à la fois pour les associations, nombreuses et dynamiques sur la commune, pour l’école, le collège, la maison familiale rurale et bien sur pour les criquetotaises et criquetotais. Il a remercié et félicité les entreprises pour leur implication, la qualité de leur travail et aussi avec certaines pour les bons rapports humains entretenus durant la quarantaine de réunions hebdomadaires de chantier « Même si de temps en temps, je leur ai mis la pression ». Il a adressé un merci chaleureux à la commission travaux très assidue chaque semaine, au directeur général de service et à Stéphane, salarié, responsable des bâtiments pour leur soutien et précieux conseils. Le coût de cet investissement s’élève à 830 000 euros HT subventionné par une dotation d’équipement des territoires ruraux provenant de l’Etat de 111 200 euros, d’une subvention du conseil départemental au titre des contrats de proximité et de solidarité de 87 500 euros, d’une subvention de la Région dans le cadre du programme des maîtrises d’énergie de 25 600 euros et d’une subvention de la communauté urbaine Le Havre Seine Métropole, sous la forme de concours mettant en valeur les communes et dont le montant s’élève pour l’année 2019 à 82 179 euros. « Une subvention nouvelle, substantielle » soulignera l’édile. La soulte a été prélevée sur les deniers propres de la collectivité. La cérémonie s’est terminée par le verre de l’amitié accompagné par la Société Musicale.L’occasion de regarder une projection vidéo des différentes étapes des travaux, de découvrir la salle d’hier à aujourd’hui. Quel changement, quelle métamorphose réussie ! Nul doute que cette salle va faire le bonheur de tous. A noter, l’association Criq’Couleurs y présentera sa 10e exposition de peinture les 21 et 22 décembre. A cet effet, elle a réalisé une fresque sur le thème « Criquetot d’hier à aujourd’hui » œuvre collective que les visiteurs ont pu découvrir lors de l’inauguration de la salle.

Le Côte d’Albâtre

Share

Source: New feed2